«

»

Visite de Magdalena de los opalos et de ses mines d’opales

La petite bourgade de Magdalena de los Opalos vaut le détour, bien qu’elle soit un peu éloignée de la ville de Puerto Vallarta. En effet, cette commune de 16 000 habitants est d’un style typiquement mexicain, ses rues très propres permettent de se balader sur la place centrale et les rues environnantes tout en profitant de la fraîcheur que l’on ne trouve pas à Puerto Vallarta. Les nombreuses mines d’opales entourant la ville en on fait une place d’échange reconnue de cette gemme et la visite des mines ainsi que la recherche d’opales pour le loisir en ont fait une destination touristique intéressante pour y passer un ou deux jours.

commune de magdalena, etat du jalisco

La ville de Magdalena, assise aux pieds des collines abritant les mines d’opales

Se trouvant sur l’axe routier reliant Puerto Vallarta à Guadalajara, à 20 kilomètres de Tequila et 80 kilomètres de Guadalajara, si bien qu’il est facile d’y prévoir une halte lors d’une excursion dans la région. Il faudra compter 3h30 ou 3h45 de route en voiture depuis Puerto Vallarta, en tenant compte de la circulation.

route puerto vallarta magdalena

Trajet depuis Puerto Vallarta pour accéder à Magdalena de los Opalos

Les opales, attraction principale de la ville

Fondée au début du XVI° siècle, la ville actuelle est organisée autour de l’église, de la chapelle et du couvent situés en face de la place centrale. Pour l’anecdote, sur cette même place se trouve l’Hôtel Avenida qui n’est autre qu’un hôtel de passes. Gros yeux assurés lorsque vous demandez une chambre avec votre femme pour y passer la nuit :) .

Si cette petite ville est agréable lorsqu’on y est de passage, elle n’a rien d’exceptionnel non plus, l’intérêt de celle-ci étant la visite des mines et la possibilité d’y chercher des opales à même la mine. Plusieurs dizaines de mines sont disséminées dans la région autour de la ville, où les mineurs cherchent dans le sol volcanique des opales de feu et des opales nobles qu’ils pourront revendre aux lapidaires et bijoutiers du centre ville.

Des visites de mines sont organisées par différentes bijouteries. Je ne crois pas qu’il y ait un syndicat du tourisme, car lorsque j’y suis allé, personne n’a su me renseigner sur un quelconque organisme gérant le tourisme dans la localité. Il faudra vous organiser par vous-même aussi bien pour le logement que pour organiser votre visite.

La bijouterie Opalos de México située au 115 Calle Independenia (rue principale traversant la ville) et l’atelier lapidaire La Sorpresa  au 43 de la rue México (à 30 m de la place centrale) vous proposent la visite de mines d’opales. La visite est généralement payante avec la nourriture comprise.

Pour organiser votre visite je vous conseille de faire un tour sur le site Opalos de México dont le site web est bien fait et vous donnera suffisamment d’informations pour savoir à quoi vous en tenir. De toutes les boutiques d’opales et bijouteries, Opalos de México semble être la référence et surtout celle faisant le mieux sa promotion et proposant (de mon avis) les plus belles pierres de la ville.

La visite de mine

Lors de notre excursion à Magdalena, nous avons eu la chance de rencontrer un ex-mineur qui se proposa de nous faire visiter une mine d’opales. Nous voici donc en route à 10h30 le matin vers une mine (dont j’ai oublié le nom) au nord de la ville. Il faudra compter environ une demi-heure pour nous y rendre.

mine d'opale mexicaine

localisation de la mine d’opales visitée lors de notre excursion

Je n’ai pas eu moyen de retrouver une carte indiquant les mines d’opales qui entourent la ville. Pour connaître leur localisation il faut aller à la rencontre des mineurs ou bien des bijoutiers qui pourront eux, vous renseigner. Il est certain que les vues satellite de Google Maps sont un bon moyen de repérer les mines du ciel comme on peut le voir sur la photo suivante, ces dernières laissent une marque au sol facilement reconnaissable vue du ciel.

mine d'opale vue du ciel

vue satellite d’une mine d’opales mexicaine de la région de magdalena, jalisco

La visite d’une telle mine vaut vraiment le détour, car c’est une expérience intéressante. D’une part, les mines étant à ciel ouvert, il n’est pas nécessaire de se faufiler dans un trou de mine sale et mal étayer, on peut rester au bord et avoir un bon aperçu de comment fonctionne la mine et de comment travaillent les mineurs.

mine d'opales de magdalena

Felipe Cortés notre guide alors que nous sommes au centre de la mine, au niveau des gravats rejetés par les mineurs.

Ces derniers perforent la roche avec des perceuses pour ensuite y insérer des explosifs qui fracturent la roche. Les mineurs terminent alors de concasser les gravats en petits morceaux à la recherche d’éclats de lumière trahissant la présence d’opales. S’il est peu probable que vous trouviez une opale de cette manière lors de votre visite, il est commun de trouver des fragments d’opales dans les gravats entassés par les mineurs en dehors de leur zone de travail. Cette photo est un exemple de tels déchets présentant des incrustations d’opales.

roche de la mine avec opale

roche trouvée dans les déchets de la mine et présentant une opale

Les mineurs travaillent à même le sol avec un marteau et des gants pour tout outils. L’utilisation de machine outils risquant d’abîmer les opales, elles ne sont utilisées que pour évacuer les gravats hors de la mine. Notre visite fut l’occasion de rencontrer un ami de Felipe (en photo ci-dessous) qui a connu la ruée de l’opale au début des années 60 et qui a passé toute sa vie dans les mines autour de Magdalena. Ce jour-là un samedi, il cherchait des opales pour passer le temps. Après tout, pourquoi regarder la télé si on peut chercher des opales.

mineur d'opale mexicain

Un ancien mineur à la retraite, mineur à ses heures perdues

La photo suivante montre un couple de mineurs un peu mieux équipés à la recherche d’opales. La cavité où ils travaillent à été creusée à la dynamite. Ils terminent de casser la roche au marteau à la recherche de la présence d’opales dans ces dernières.

mineurs mexicains au travail

Recherche d’opales dans la roche avec des marteaux

Les opales de feu et les opales nobles

Les trois types d’opales extrais des mines mexicaines et utilisées en bijouterie sont les opales communes, opaques et de couleur variable, les opales de feu qui sont translucides et de couleur variant du jaune à l’orange foncé et enfin les opales nobles qui ont des jeux de lumière caractéristiques de la diffraction des rayons lumineux sur la structure microscopique de silice constituant l’opale.

opale de feu mexicaine orange et translucide

Opale de feu extraite à Magadalena de 22 carats

opale noble mexique couleur verte

Observation des jeux de lumière verts de cette opale noble

À savoir

Pour vous loger, je vous conseille l’hôtel Real Quinta Minas, situé à l’angle de la Calle Allende et de la calle Francisco Javier Mina #49 (téléphone 386 744 0546), il est vraiment confortable avec le choix entre un lit conjugale, un lit Queen size ou bien un lit King size. Les chambres sont spacieuses et propres avec une salle de bain et de l’eau chaude. La télé est un écran plat avec le câble inclus. Les prix sont très raisonnables variant entre 250 pesos pour le lit conjugale à 350 pesos pour le lit king size. Il est situé à deux pas de la place où il est possible de manger aussi bien le midi que le soir.

Pour vos achats d’opales, vous aurez la possibilité d’acheter des opales en gros en pierres brutes dans des flacons avec de l’eau. C’est une arnaque, la plupart contiennent des pierres sans intérêt et des opales hydrophanes qui offrent de superbes jeux de lumière lorsqu’elles sont dans l’eau et sont opaques et sans aucun jeu de lumière une fois sèche. Je vous conseille d’aller dans une bijouterie pour choisir ou bien vos pierres ou bien vos bijoux avec opales, cela sera plus sûr.

Autres activités

Visite de la place centrale et des sites religieux qui y sont localisés

Visite de la distillerie de Magdalena autorisée à produire de la Tequila, celle-ci est en dehors de la commune, le mieux étant de prendre contact avec eux pour savoir comment vous y rendre.

Visite des anciennes Hacienda de San Andrés et de La Quemada, la première située à 25 minutes de la ville et la seconde à seulement 10 minutes.

1 comment

  1. Jasmyne

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>